VI - Soladine et le buisson des vices

Le buisson était en feu. Mais d'un feu noir. Maléfique. Soladine n'avait jamais vu ça.
Quels étaient les vices qu'il abritait ? On le sentait bouillir, rempli de vices.
Soladine était attiré par lui.
Chaque homme a ce bout de noirceur avec laquelle il résonne. Il se sentait se perdre. La vie est faite de choix et celui-là était difficile. Le corps semblait appelé par le buisson.
Ce n'était pas vraiment le genre de Soladine de céder mais l'attraction était vraiment forte. Il ne savait pas quelle part de lui était attirée.
La noire, on a dit, oui. Mais n'était-elle pas profondément humaine et, pas si noire, au fond ? "Je veux diRe, oN a T0uS dEs Bes0iNs, n0N ? On DoiT BiEn se fAirE plAisiR".

Une immense claque rabatta le bec de ce vautour qui se jouait avocat du diable. Soladine ne savait pas dans quelle cour il se croyait mais ce n'était pas dans celle-ci qu'il allait plaider. Sans dec.
Soladine avait un sacré caractère.